Les marines de Dolors Bolaños

Par défaut

« Mes aquarelles sont fraiches et spontanées; je ne fais pas de croquis car j’aime la liberté de pouvoir décider du sujet au dernier moment; j’aime jouer avec les couleurs et l’eau et le coup de pinceau qui exprime fermeté et caractère » Dolors Bolaños.

C’est ce que les nombreux spectateurs de sa démo à la Biennale de l’Aquarelle de Toulouse ont pu constater: de la spontanéité, de l’intuition, de la sensibilité, le tout acquis pendant 30 ans de peinture à l’aquarelle après une rigoureuse formation avec Josep Martínez Lozano (1923-2006)

Elle a donc laissé aller son imagination au cours de la démo, projetée sur un écran, d’où la mauvais qualité des images.

La feuille (Arches grain fin)est posée presque verticalement  sur un chevalet afin que les lavis posés à grands coups de spalter coulent vers le bas de la feuille: ils seront absorbés lorsqu’ils dépasseront les limites imaginaires qu’elle s’est imposées. Ses couleurs: indigo, bleu outremer, bleu cobalt, terre de Sienne brûlée, terre d’ombre… »un jaune »!!!!, « un rouge »…!!!

Les outils improvisés: la queue du pinceau pour dessiner les éléments du premier plan, le double décimètre, parfois la carte de crédit pour tracer des traits bien droits ( la jetée, la route qui longe le port, les mats), et même une demi-pince à linge pour poser une couleur Alla prima.

Les reflets dans l’eau

La démo terminée…en une demi-heure, montre en main…!!!

En effet, beaucoup d’imagination, de spontanéité, devant les regards admiratifs…..mais aussi un savoir-faire expérimenté pendant de nombreuses années…..

Un savoir-faire et un talent indispensables pour obtenir un résultat harmonieux et cohérent! C’est ce que n’avaient pas toujours les stagiaires du lendemain qui ont eu du mal à reproduire deux aquarelles faites en démo par Dolors qui a accompagné et aidé des aquarellistes un peu désorientés par la rapidité d’exécution et l’absence de dessin précis.

Ici aussi, on part sans dessin: le ciel d’abord, la ligne d’horizon avec quelques masses vert olive+ terre de Sienne brûlée, le dessin des barques avec la queue du pinceau, les ombres et les reflets dans l’eau, l’utilisation de la règle pour les mats….tout est  évoqué, suggéré…on pose les pigments au bon endroit et on laisse l’eau agir….!!!

P1220188 (1024x591)

Quelques travaux de stagiaires un peu déroutés par cette manière de procéder mais dont certains ont bien réussi leur première prestation…

L’après-midi, nouvel exercice mais avec une photo à partir de laquelle on ne gardera que la tour sur la gauche et quelques bateaux.

Pour la progression, les photos parlent d’elles-mêmes…..

La démo finie!

On peut constater à quel point la photo du départ n’est qu’un prétexte, un support à l’imagination et non un sujet à reproduire fidèlement.

Quelques productions de stagiaires

Comme il restait du temps Dolors a fait une 3ème démo mais sans mise en œuvre de la part des stagiaires.P1220255 (1024x741)

Une interprétation très personnelle et très rapide qui nécessite une grande maîtrise et une grande connaissance des pigments et du dosage de l’eau à chaque coup de pinceau.

Merci à Dolors pour son enthousiasme qu’elle a su communiquer à un groupe de stagiaires surpris mais séduits!

Publicités

"

  1. Merci Josette pour ton excellent reportage qui résume bien notre journée du 25 mars passée ensemble avec Dolorès. Ce fût un réel moment de plaisir pictural que tu as réussi à reproduire.Vive l’aquarelle!!!…
    Colette ESCOURROU

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s